IMG_5684

Déguster Hors les Normes

Gabriella – Renegades

Le vin s’accompagne, s’accorde et se marie. C’est un produit convivial, et toujours festif! Et je ne pense pas me tromper en disant que la plupart du temps, on essaye d’ouvir de grandes bouteilles pour de grandes occasions non?

J’en parlais encore hier soir avec Romain, et je lui disais que lorsque j’imaginais un repas entre amis à la maison, je voyais toujours un plat en sauce (souvent à la tomate d’ailleurs), de la musique jazz en fond, des rires et une bouteille de vin rouge pour le repas, du blanc ou rosé pour l’apéro. Un brin cliché finalement!

Friends-2-NBC-Television-146274_480x347

Mais parfois, il y a des bouteilles que l’on déguste plus pour soi. Que l’on ouvre pour différentes raisons, pas toujours les bonnes, et que lorsqu’on les boit, elles nous laissent un souvenir nostalgique et doux avec le temps.

IMG_5684

Je me suis ainsi ouverte une bouteille de Château Margaux – Pavillon Rouge, un soir d’hiver aprés une rupture douloureuse. Je l’ai associé à un plat de pâtes sauce pimentée, en attendant mes copines à la maison! Quand j’y repense! Mais ce qui s’annonçait comme UN grand gâchis s’est fini sur un grand fou rire, plus tard dans la soirée, et une des meilleures chorégraphies des Spices Girls de ma vie! Et je suis aujourd’hui certaine que le vin a aidé à rendre les choses moins dramatiques qu’elles en avaient l’air …

IMG_4700

Il y a eu aussi un  » Grange des Pères » en blanc. Un 2010, pour être exacte. Une bouteille ouverte en fin de soirée. Tard, beaucoup trop tard, ou trop tôt. A voir. C’était en été, on était dehors, la rosée était présente et y’avait du Dalida en fond. J’étais avec ma soeur, et mon père était pas très content le lendemain. Mais vraiment pas très content.

Photo 1

Et puis, il y a eu ce Côte-Rôtie de Chapoutier. La cuvée « Les Bécasses ». Il n’y a pas si longtemps… Qu’on s’est ouvert tous les deux. Parce que parfois, quand on a des mauvaises nouvelles, des mauvais moments à passer, l’on se demande à quoi bon de garder les choses. Nous ne les emporterons pas finalement… Faire vieillir c’est bien, mais se faire plaisir c’est encore plus important. Et quitte à boire, autant boire bien et grand!