Image 1

Escapade à Beaumes de Venise

A l’origine, ce billet devait arriver plus tôt, mais la vie s’est suspendue…

STAY ALIVE – JOSE GONZALES <3

Image

Il y a quelques semaines, j’ai eu l’honneur d’être invité à venir découvrir le terroir de Beaumes de Venise pour la Semaine du Gout. Une journée entre terroir, gastronomie et découverte.

Depuis plus de 12 ans, cet évènement propose une journée de balade en 4×4 dans les vignes de l’appellation et des accords mets et vins avec des chefs « Disciples d’Escoffier » pour la majorité.

Image 1

Malgré la pluie, et une petite forme de mon côté, j’ai passé une excellente journée et j’ai eu plaisir de (re)découvrir des paysages que je ne connais que mal (malgré le fait, que je vive à Gigondas). Il est toujours agréable de connaitre les petits chemins (qui sentent la noisette?)! Et l’automne étant ma saison préférée, ce fut un réel spectacle de couleurs qui se jouaient dans la nature! Je ne le défendrais jamais assez, mais quelle chance de vivre dans une telle région!

Je tiens aussi à saluer la gentillesse des vignerons participants qui ont mis leurs hangars et abris à disposition pour parfaire à la réussite de cette journée.

Image 3

Beaumes de Venise se partage entre trois terroirs emblématiques.

Les terres du Trias
Le Trias est le nom donné à la période la plus ancienne de l’ère secondaire Normalement la couche géologique correspondante est enfouie à 1500 mètres de profondeur dans la région. L’émergence des Dentelles de Montmirail a permis de remonter ces dépôts en surface autour de la ville de Suzette par un phénomène de compression nommée « Diapir de Suzette » unique en Vallée du Rhône.
Les sols cultivables sont naturellement dérivés des passages les plus tendres. Ce sont des sols peu profonds, composés de terre fine couleur ocre. Cette couleur révèle la présence de fer. Cette terre se durcit lors des périodes de sécheresse, mais conserve cette porosité via des fissures, suffisante pour les chevelus et radicelles. D’une fertilité très faible, ces sols permettent aux ceps implantés de ne subir aucun stress ni par la sécheresse, ni par l’humidité.

Terres blanches du Crétacée
Sur la commune de la Roque Alric, le sol est argilo-calcaire marneux. La roche mère est de couleur grisâtre pouvant s’orienter au rouge en présence de fer.
Il résulte d’une juxtaposition de marnes à couverture caillouteuse et de sols sur banc calcaire peu profond. Pour s’y développer, les racines de vigne tapissent les blocs de calcaire d’où elles extraient les sels minéraux nécessaires à leur croissance. Ce terroir, cultivé essentiellement en terrasses, reçoit un maximum d’ensoleillement, ce qui convient parfaitement aux deux cépages principaux, le Grenache et la Syrah.

Terres grises du jurassique
Situé au nord du village de la Lafare et adossé au versant sud-est du massif des Dentelles de Montmirail, ce terroir est principalement constitué de marnes noires oxfordiennes. Elles sont composées de limon, d’argile et de sable.
Facilement pénétrées par les racines, elles s’altèrent rapidement pour se transformer en vrai sol. Les coteaux sont protégés du mistral par les Dentelles de Montmirail. Leur orientation Est, Sud-Est leur permet d’avoir un ensoleillement optimal et leur assure une maturation homogène.

(source: Vins-Rhone.com)

Image 8

Et côté, accords mets-vins, voici le délicat menu :

Panna cotta de chèvre frais, figues et noisettes – Patricia RAFAELLI – AOP Vacqueyras blanc

Crème du pêcheur. Brunoise de légumes croquants, salpicon de fruits de mer – Petits Grains des Balmes blanc

***

Image 2

Esquichée de cochon du Mont Ventoux et ses champignons du moment – AOP Beaumes de Venise – Cuvée des Farisiens (mon préféré <3 )

Hâtelet de volaille fermière et pied de Porc, purée de panais – AOP Beaumes de Venise – Cuvée du Bel Air

Sur son lit d’épeautre, l’encornet farci à la pulpe de potimarron châtaignes torréfiées, jus de viande corsé- AOP Beaumes de Venise – Cuvée du Trias

***

Image 5

Assiette fromagère –

AOP Beaumes de Venise- Cuvée Confidence

AOP Muscat de Beaumes de Venise-Cuvée Vintage

***

Assiettes gourmandes –

AOP Muscat de Beaumes de Venise,  Carte Or

AOP Muscat de Beaumes de Venise, Carte rosé

AOP Muscat de Beaumes de Venise, Bois doré

AOP Muscat de Beaumes de Venise, Rouge Exclusif

Un sans faute pour les accords mets-vins.

Le vin qui m’a le plus « marqué » est sans aucun doute la cuvée des farisiens, un délicat assemblage de grenache, syrah, mourvèdre. Le nez est fin, délicat et complexe avec des notes de cuir et d’épices. La bouche est puissante et ample. La finale est marquée par des notes d’olives noires.

Et si vous êtes triste de ne pas avoir pu assister à cette journée, La Cave de Beaumes de Venise organise une exposition photo jusqu’au 30 novembre. Une bonne occasion d’aller déguster et de découvrir une appellation passionnante…

Merci encore aux organisateurs, aux vignerons et aux chefs pour cette belle promenade épicurienne.

Image 4
Image 6